jeudi, 24 septembre 2020

BTS FLUIDES ENERGIES DOMOTIQUE

RETOUR aux Formations Post BAC

 

BTS FLUIDES ENERGIES DOMOTIQUE

option DOMOTIQUE ET BATIMENTS COMMUNICANTS

Plaquette de Présentation

 

Dans le domaine de l'habitat le développement récent de l’électronique, de l'informatique, de l’automatique a provoque l’émergence d'un nouveau secteur d'activité centré sur l'organisation des systèmes automatisés du cadre de vie, autrement dit : la domotique. Il s'agit d’un concept d'habitat qui intègre tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l'énergie, de communication etc...

LE METIER

Le titulaire du brevet de technicien supérieur « Fluides Énergies Domotique » (FED) est un technicien supérieur de bureau d'éude, de mise en service.

Le technicien supérieur doit menerson travail de manière autonome et assurer in fine des responsabilités d’encadrement et de coordination.

C’est un technicien supérieur qualifié qui exerce ses compétences sous la direction hiérarchique d’un chargé d’affaires, chef de chantier, directeur technique, responsable bureau d’éudes (BE), gérant ou chef d’agence…

Il possède des connaissances techniques et économiques couvrant le déroulement d’une affaire, de la conception à la mise en service. Il doit être conscient des conséquences techniques et financières de ses choix et aussi des problèmes qui peuvent survenir sur les installations.

Il participe à l’étude technique, au chiffrage, à la rélisation (tout particulièrement dans des petites entreprises) et à l’exploitation d’un système.

Il s’adapte aux technologies et réglementations qui évoluent rapidement dans le domaine des fluides, de l’efficacité énergétique, de la récupération d’énergie, de la gestion technique.

Le technicien supérieur doit également avoir le sens du contact, savoir communiquer, car il est amené à négocier avec les clients, les fournisseurs, à rencontrer les utilisateurs, les autres corps d’état et collaborer avec les architectes lors des réunions de chantier.

Il contribuera à favoriser les comportements éco responsables de tous les acteurs qui l’entourent.

Ce métier polyvalent est constamment en évolution, le technicien supérieur peut multiplier des expériences diversifiées tout au long de sa carrière.

Il peut à travers toutes les expériences vécues devenir un spécialiste référent. Au cours de sa carrière, ses compétences doivent lui permettre

d’évoluer dans la hiéarchie de l’entreprise (chargé d’affaire), de créer ou reprendre une société.

Suivant leurs fonctions dans l’entreprise d’exécution ou le bureau d’étude technique (BET), les techniciens supérieurs seront amenés à réaliser les activités qui suivent.

Activités d’études techniques :
- concevoir des installations,
- dimensionner et définir des équipements avec des outils informatiques,
- chiffrer,
- choisir le matériel dont les caractéristiques seront les mieux adaptées aux besoins des clients, du produit ou à la résolution des problèmes    techniques rencontrés,
- répondre à des appels d'offres, évaluer des équipements.

Activités d’intervention :
- mettre en service des systèmes,
- contrôler des travaux,
- diagnostiquer et analyser des dysfonctionnements,
- mettre en service et optimiser les installations,
- conseiller les clients,
- exécuter éventuellement des opérations de maintenance ciblées.

Activités d’organisation :
- réaliser un planning d’intervention,
- établir des commandes de matériel,
- participer aux réunions et suivis de chantier,
- rédiger des rapports ou des comptes rendus techniques,
- rédiger un dossier de réalisation, et un dossier des ouvrages exécutés (DOE).

Poursuite des études :

Les étudiants peuvent à l’issue de cette formation poursuivre les études en licences professionnelles, en classes préparatoires « Adaptation Techniciens Supérieurs » (ATS) ou en écoles d’ingénieurs.

 

Métiers de la «domotique et bâtiments communicants»

Le technicien supérieur en «domotique et bâtiments communicants» est un spécialiste des automatismes et des réseaux de communication du bâtiment.

Son métier consiste à concevoir, installer, programmer et mettre en service des solutions techniques dans l’habitat et les bâtiments professionnels (tertiaires), en répondant le mieux possible aux besoins des clients. Il a aussi vis-à-vis de ces derniers un rôle de conseil et de formation à l’utilisation de la solution installée.

Ces solutions techniques «domotique» ou «gestion technique des bâtiments» (GTB) sont bâties autour de systèmes d’automatismes communicants et de postes de supervision qui permettent derer l’ensemble des équipements comme par exemple le chauffage, la climatisation, l’eau, l'éclairage, les volets roulants ou les systèmes d’alarme.

Ces solutions techniques ont pour objectifs principaux :
- de gérer les énergies et d’améiorer les performances énergétiques des bâtiments (y compris par l’utilisation des énergies renouvelables),
- d’améliorer le confort des utilisateurs (téléommande de stores, adaptation automatiquedes niveaux d’éclairage d’une salle, etc.), la sécurité des personnes (alarmes incendie, etc.), la sûreté des biens (vidéosurveillance, etc.),
- de faciliter la vie des personnes fragilisées (handicap, vieillesse, maladie) dans leur logement, à travers des solutions d’automatismes et des infrastructures de transmission de l’information.

Le métier du technicien supérieur en «domotique et bâtiments communicants» s’élargitaujourd’hui au-delà des bâtiments avec les nouvelles applications de la gestion de l’énergie   : les «réseaux électriques intelligents» (ou smart grids) et les « villes intelligentes » (ou smart cities).

 

Compétences requises :

Le technicien supérieur est capable de couvrir techniquement toutes les différentes étapes d’une affaire, de la conception à la mise en service.

Il possède également une bonne maîtrise des techniques commerciales pour comprendre les besoins des clients, puis leur faire des propositions adaptées. Il sait aussi faire des devis et argumenter pour défendre sa solution auprès de ceux-ci en s’appuyant sur ses connaissances techniques.

Afin de rester un spécialiste des techniques innovantes en termes d’automatismes du bâiment, il devra rester en veille constante sur l’évolution des techniques pour mettre àjour ses connaissances.

Emploi :
Les secteurs qui recrutent majoritairement ces étudiants opèrent dans diverses activités :
- bureaux d’éudes techniques (BET),
- entreprises d’installation et/ou de maintenance,
- fournisseurs et/ou fabricants d’équipements,
- collectivités territoriales.


STAGES

En 1ère année :
- Stage d'intégration (1 semaine)
- Stage principal (6 à 8 semaines)


HORAIRES



EXAMEN

 

RETOUR aux Formations Post BAC